monga7_STRAFP via Getty Images_chinamanufacturingcoronavirus STR/AFP via Getty Images

La guerre peu judicieuse contre les chaines de valeur mondiales

WASHINGTON, DC – La plupart des échanges et des investissements internationaux se produisent à l’intérieur de réseaux qui divisent la production en plusieurs étapes distinctes qui peuvent être réalisées dans différents pays. Les entreprises échangent des biens et services intermédiaires et finaux au sein de chaînes de valeur transfrontalières, certaines d'une grande complexité. Ces chaînes de valeur – qu’elles soient intra-entreprise ou inter-entreprises, régionales ou mondiales – ont représenté plus de deux tiers du commerce mondial en 2017 et jusqu’à parfois atteindre un niveau étonnant de 80% dans certaines industries manufacturières.

Cependant, en raison du Covid-19, le commerce mondial de marchandises devrait chuter d’environ 13 à 32% en 2020. Pire encore, la pandémie a paralysé les réseaux de fabrication et les chaînes d'approvisionnement – en particulier en Chine, qui représente 28% de la production manufacturière mondiale. Cela a retardé la livraison de biens et services essentiels dans les domaines alimentaire, pharmaceutique et médical (y compris les blouses et masques chirurgicaux), de l’électronique et des composants automobiles, des métaux et autres produits manufacturés.

À la suite des dégâts et perturbations économiques causés par le Covid-19, les chefs d'entreprise sont en train de réévaluer l'ampleur de la dépendance de leur entreprise à l'égard de fournisseurs étrangers uniques et d'examiner les moyens d'atténuer les vulnérabilités stratégiques. En outre, de plus en plus de dirigeants politiques des pays riches appellent de leurs vœux des changements radicaux dans les structures de production et la politique commerciale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/Pc3lSF4fr