monga5_SEYLLOUAFP via Getty Images_cfa franc Seyllou/AFP via Getty Images

L’Afrique n’est pas prête pour des unions monétaires

ABIDJAN – Les dirigeants politiques de l'Afrique occidentale ont récemment annoncé que le franc CFA – une monnaie créée par la France en 1945 pour ses colonies et encore utilisée par 14 pays africains – sera remplacé cette année par une nouvelle monnaie arrimée à l'euro et appelée l'eco. Pourtant, les leçons de la propre expérience de la zone franc CFA ainsi que de la zone euro suscitent de sérieux doutes quant à la capacité de la région à relever les défis que cette nouvelle union monétaire apportera.

Les critiques de la zone franc CFA ont longtemps insisté sur ce qui semblait une domination de la France, dont beaucoup estiment qu'elle a donné lieu à ce que feu l’économiste camerounais Joseph Tchundjang Pouemi appelait la « servitude monétaire » de la zone CFA. De nouvelles réformes viseront à modifier cela en diminuant l’influence de la France, notamment en mettant fin à l'exigence que les Etats Membres y déposent la moitié de leurs réserves de change. (Auparavant, cette règle comprenait la garantie de la France de la convertibilité du franc CFA.)

Mais les véritables défis auxquels sont confrontés les unions monétaires africaines n’ont rien à voir avec la souveraineté politique. Ils concernent, au contraire, l'économie.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/PD4t7M5fr