gros136_Thierry Monassepicture alliance via Getty Images_vonderleyencoronaviruseucommission Thierry Monasse/picture alliance via Getty Images

Un New Deal européen ?

BRUXELLES – Pour beaucoup d'observateurs, la récente proposition franco-allemande d'un plan de relance européen financé au moyen d'obligations émises par l'UE pourrait être le "moment hamiltonien" de l'Union. Cette expression fait référence à l'accord de 1790 conclu sous les auspices d'Alexander Hamilton, le premier secrétaire au Trésor des USA, décidant de la reprise par le gouvernement fédéral des dettes contractées par les 13 Etats du nouveau pays lors de la guerre d'Indépendance.

A première vue, cette analogie laisse à penser que les eurobonds sont pour très bientôt. Mais à y regarder de plus près, l'analogie entre le moment hamiltonien et l'émission d'eurobonds ne tient pas, ceci pour trois raisons :

- Les Etats américains se sont endettés pour une cause commune, la guerre contre la Grande-Bretagne, ce qui n'est pas le cas des Etats membres de l'UE. Certes, on pourrait dire qu'ils combattent un ennemi commun, le Covid-19, mais cette analogie est trompeuse. En raison de leurs dépenses non programmées lors de la pandémie, la plupart des Etats membres connaîtront un supplément de dette ; il sera de grande ampleur, mais ne représentera qu'une fraction de leur dette totale. Supposons par exemple que l'Italie dépense 15% de son PIB pour combattre la récession déclenchée par la pandémie. Le ratio dette publique/PIB atteindra 150%, alors que la lutte commune contre le Covid-19 n'aura compté que pour 1/10° du total.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/q8rcBmJfr