woods36_JOHN WESSELSAFP via Getty Images_doctor senegal John Wessels/AFP via Getty Images

Les dures leçons de gouvernance apportées par l’année 2020

OXFORD – Le Covid-19 a livré quelques leçons difficiles mais utiles en matière de gouvernance. Nombre de pays riches n’ont pas affronté la crise aussi bien qu’on l’avait prévu, tandis que de nombreux pays pauvres, densément peuplés et vulnérables ont dépassé les attentes. Ce contraste soulève des questions importantes concernant non seulement la gestion de la santé publique, mais aussi l’état de la gouvernance dans les plus grandes et les plus anciennes démocraties du monde.

Juste avant la pandémie, un groupe d’institutions et de grandes fondations – le Global Health Security Index (GHSI) – avait publié un classement des pays en fonction de leurs capacités à prévenir, déceler et informer des cas d’infection, ainsi que de répondre rapidement à l’apparition d’une maladie. « Sans surprise – commentait alors un journaliste de données travaillant pour le portail Statista – les pays à haut revenu ont enregistré de meilleurs scores dans l’indice ». Au sommet de la liste des « pays les mieux préparés à la lutte contre une pandémie » figuraient les États-Unis et le Royaume-Uni.

Un an plus tard, ces classements semblent une mauvaise farce. Selon une étude publiée en septembre : « Les dix pays les plus touchés par le Covid-19, si l’on considère le nombre de morts par million d’habitants, figurent tous parmi les vingt pays les mieux notés par l’indice mondial de sécurité sanitaire. »

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/n3sfW1zfr