chapagain1_MUNIR UZ ZAMANAFP via Getty Images_bangladeshtyphoonhouse Munir Uz Zaman/AFP via Getty Images

Pourquoi la préparation à la catastrophe ne peut attendre

GENÈVE / WASHINGTON – Le monde prépare l’avenir en imaginant à tort qu’il ressemblera au passé. Mais alors que la Covid-19 coïncide avec les cyclones en Asie du Sud et dans le Pacifique, ainsi qu’avec les nuées de criquets pèlerins en Afrique de l’Est, la nécessité de se préparer pour un monde de chocs imprévus apparaît plus claire que jamais. Épidémies, inondations, tempêtes, sécheresses et feu de forêts seront selon toutes probabilités plus fréquents et plus dangereux, touchant chaque année des centaines de millions de personnes.

La pandémie de Covid-19 est un avertissement à l’échelle mondiale. En tant que dirigeants d’organisations internationales, nous comprenons à la fois la grave menace qu’elle représente et l’opportunité potentielle qu’elle offre au changement.

La Covid-19 et les récentes catastrophes naturelles montrent que nous devons renforcer dès maintenant nos investissements dans la préparation des crises plus tôt que d’attendre d’être frappés par la prochaine. Le choix est clair : éluder et le payer, ou bien nous organiser et réussir.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/LJ5EiQDfr