sgverhulst2_Patrick FotoGetty Images_citytechnologyconnection Patrick Foto/Getty Images

Intelligence artificielle, intérêt général et niveau local

NEW-YORK – L'apparition d'une nouvelle technologie suscite toujours des réactions variées qui vont de l'engouement à la crainte. Il n'en reste pas moins que les débuts de l'intelligence artificielle (IA) s'accompagne de réactions hors normes. S'agit-il d'un outil qui va révolutionner la société pour le mieux, ou du mal incarné qui va détruire des emplois ? Comme toujours, la réponse n'est pas aussi catégorique.

En tant que technologie à usages multiples, l'IA sera ce que nous en ferons. Au final, ses effets vont dépendre du cadre de gouvernance que nous allons construire. Les appels à une régulation se faisant de plus en plus pressants, le moment est venu de développer une réglementation et un cadre juridique permettant de bénéficier au mieux de ses avantages et de limiter ses nuisances possibles.

Jusqu'à très récemment, la gouvernance en matière d'IA se discutait essentiellement au niveau national. Or, la plupart des pays (notamment la Chine) adoptent des stratégies visant à leur assurer un avantage concurrentiel sur les marchés internationaux. Il s'agit essentiellement de "business plans" conçus pour attirer les investissements et améliorer la compétitivité des entreprises nationales, avec en parallèle le souci d'améliorer la sécurité nationale.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/IsriBBdfr