acemoglu19_ADEM ALTANAFP via Getty Images_erdoganmoneyeconomy Adem Altan/AFP via Getty Images

Le grand nettoyage de la dette

BOSTON – Avec plus de 7 500 milliards $ dus à des créanciers extérieurs, les coûts de service de la dette des économies émergentes deviennent de plus en plus démesurés, à l’heure où ces économies ont besoin d’autant d’espace budgétaire que possible pour faire face à la crise du COVID-19. Alors que la nécessité d’annuler une grande partie de cette dette apparaît évidente, de nombreux acteurs clés s’y opposent, faisant valoir qu’une telle démarche limiterait l’accès des pays concernés aux marchés internationaux à l’avenir, ce qui risquerait de réduire l’investissement et la croissance.

Ce point de vue est en réalité difficile à défendre. Loin de dynamiser l’investissement et la croissance de manière fiable, les flux financiers internationaux sont davantage susceptibles de contribuer à la volatilité sur les marchés émergents et les économies en voie de développement. Malgré tout, beaucoup considèrent depuis longtemps dans les cercles universitaires et politiques que la finance internationale permettrait aux économies émergentes de bâtir des institutions plus efficaces, en les aidant par exemple à développer leur système bancaire et leurs marché boursier. Les opposants à l’annulation de la dette considèrent également que les marchés émergents ont besoin de la « discipline » qu’instaurent les marchés obligataires internationaux, dans la mesure où la menace d’une fuite des capitaux dissuaderait une mauvaise gestion de la part des autocrates et des populistes.

C’est ainsi que pendant la crise de la dette européenne, les Grecs auraient été dissuadés d’entrer en défaut de paiement de leurs dettes auprès des banques étrangères, de peur d’anéantir leur profil de crédit. Même lorsque les électeurs grecs ont rejeté les conditions imposées par la troïka des créanciers publics (Commission européenne, Banque centrale européenne, et Fonds monétaire international), le gouvernement de gauche à la tête du pays a finalement conclu un accord, conduisant de nombreux dirigeants politiques à en conclure que la discipline de marché avait fonctionné.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/KlpKzEbfr