zaman8_ASIF HASSANAFP via Getty Images_pakistancattlefarming Asif Hassan/AFP via Getty Images

Combattre les pandémies à la source

BOSTON – Les colonies de bétail et les marchés aux animaux ne sont pas une spécificité de Wuhan, ville chinoise où serait apparu le virus SARS-CoV-2. Ils existent en effet partout à travers le monde. Et compte tenu de leur nature largement non réglementée, l’émergence du prochain pathogène infectieux majeur n’est qu’une question de temps.

La plupart d’entre nous ignorent par exemple que la plus grande colonie de bufflonnes de la planète se situe à Karachi, au Pakistan, une métropole de 14 millions d’habitants. Avec près de 400 000 animaux étroitement regroupés sur une zone de six kilomètres carrés, cette colonie de « bhains » (terme urdu qui désigne les bufflonnes) est un lieu des plus incongrus. Or, elle survit et prospère de plus d’un demi-siècle, et compte aujourd’hui plus de 1 500 fermes.

La colonie fait partie intégrante des approvisionnements laitiers et approvisionnements en viande à Karachi, et constitue une source majeure d’emplois pour la communauté locale. Elle fait l’objet de nombreuses études sur l’autonomisation, l’entreprenariat et les chaînes logistiques au niveau local, pour certaines financées par des agences d’aide internationales.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/2Bzfiq0fr