holder1_ Tom StoddartGetty Images_girl water Tom Stoddart/Getty Images

Un programme d’atténuation des changements climatiques axé sur les femmes

LONDON – Depuis le périple transatlantique très publicisé de la jeune militante Greta Thunberg sur un voilier sans émission de carbone à l’Assemblée générale des Nations unies jusqu’à la prolifération des manifestations contre l’inaction en matière climatique, le monde est plus conscient que jamais de la menace climatique. Cette conscience accrue du problème doit toutefois se traduire en interventions collectives des chefs de file mondiaux pour atténuer les répercussions des changements climatiques, abstraction faite des initiatives ciblées sur la protection des groupes les plus vulnérables – à commencer par les femmes et les adolescentes.

Les faits sont éloquents. Les femmes vivent plus souvent que les hommes dans des conditions de pauvreté et les rôles sociaux sexués qui reproduisent les inégalités socioéconomiques de pouvoir laissent les femmes et les adolescentes particulièrement vulnérables à un vaste éventail de conséquences climatiques, notamment un accès réduit à l’eau, à la nourriture, à un toit et à des services essentiels.

Il n’est donc pas surprenant que 80 % des personnes touchées par les changements climatiques soient des femmes. De plus, il est plus que probable que les femmes subissent une charge de travail plus lourde et des pertes de revenus découlant des catastrophes climatiques. Au Sud-Soudan — l’un des pays dont le climat se réchauffe le plus rapidement —, les sécheresses et les inondations forcent les adolescentes et les femmes à marcher de plus en plus loin pour ramasser du bois de chauffage et aller chercher de l’eau, un développement malheureux qui leur fait perdre du temps précieux et les mets potentiellement en danger.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/3y45hvJfr