boskin75_Mary Anne FackelmanWhite House via CNPGetty Images_shultz reagan Mary Anne Fackelman/White House  via CNP/Getty Images

La sagesse économique de George Shultz

STANFORD (CALIF.) – George Shultz, mort ce mois à l’âge de cent ans, est surtout connu pour avoir été le secrétaire d’État du président Ronald Reagan. Leur étroite collaboration leur a permis de limiter les armes nucléaires, de contribuer à la fin de la guerre froide et de défendre les droits humains.

Des mots comme « grand » et « extraordinaire » sont de nos jours tellement galvaudés qu’ils semblent déplacés, même lorsqu’ils sont authentiquement mérités. En réalité, les mots manquent pour décrire la profondeur, l’ampleur et la persistance de l’influence que Shultz eut sur le monde, en particulier sur la politique économique. S’il combinait, comme il le disait, les idées à l’action, il ne perdit jamais son élégance, son humilité ni son intégrité.

J’eus le privilège de travailler pendant cinquante à ses côtés, sur une large palette de questions tenant aux politiques publiques, années pendant lesquelles nous fûmes l’un et l’autre au gouvernement ou à la Hoover Institution. De collègue, il devint mon ami, mon mentor, mon modèle, comme il le fut de tant d’autres. Nous étions très proches : j’ai porté en terre, lors des obsèques, sa première épouse, et il se tint aux côtés de mon épouse lorsque mes jours furent en danger et qu’il me fallut subir une opération chirurgicale d’urgence.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/xDtBHWMfr