dhaliwal2_MAURO PIMENTELAFP via Getty Images_workers disinfect road Mauro Pimentel/AFP via Getty Images

Apprendre du confinement

CAMBRIDGE – Comme tant d’autres choses, le développement international se trouve sévèrement impacté par la pandémie de coronavirus. Quels enseignements pouvons-nous tirer de la situation pour refaçonner le secteur, plutôt que nous contenter d’un retour au statu quo ?

Pour commencer, la crise nous rappelle que la nature est encore souveraine, ce qui doit nous inciter à redoubler d’efforts pour atténuer et nous adapter à d’autres menaces systémiques, en premier lieu desquelles le changement climatique, qui demeurera à l’avenir la plus grande menace pour notre développement. D’après le Climate Impact Lab, le réchauffement climatique pourrait entraîner 1,5 million de décès supplémentaires chaque année en Inde d’ici 2100, soit un tribut équivalent à celui de toutes les maladies infectieuses cumulées. En plus d’appliquer aux problèmes existants nos connaissances scientifiques actuelles – de l’amélioration des audits environnementaux jusqu’au déploiement de variétés de riz résistantes aux inondations – nous devons accélérer les innovations de lutte contre les émissions de dioxyde de carbone et la pollution, aider les communautés à s’adapter au changement climatique, et leur fournir un accès à des énergies propres. Plus important encore, nous devons piloter et évaluer les initiatives nouvelles, et développer à plus grande échelle celles qui revêtent le plus fort impact.

La pandémie nous enseigne également que la santé publique s’étend au-delà de la question des maladies physiques. Pour de nombreuses personnes – notamment dans les pays en voie de développement – le confinement à la maison n’est tout simplement pas une option viable. Les cas de violences domestiques, qu’elles soient physiques ou émotionnelles, devraient en effet exploser en raison des confinements. Les périodes prolongées d’isolement peuvent par ailleurs accentuer l’anxiété, la dépression, et d’autres troubles mentaux associés. De même, ceux qui luttent contre une addiction peinent à trouver le soutien dont ils ont besoin. Plutôt que d’espérer que ces problèmes s’évaporeront lorsque les confinements seront levés, ce qui serait une illusion, nous devons admettre que la santé mentale est une question depuis trop longtemps négligée dans les réflexions politiques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/CceJJaofr