boskin71_John Sommers IIGetty Images_USunemploymentcoronavirus John Sommers II/Getty Images

L’incertitude de la reprise américaine

STANFORD – Comme la majeure partie du monde, les États-Unis s’efforcent aujourd’hui de surmonter à la fois la pandémie de COVID-19 et la récession profonde qu’engendrent les fermetures imposées par le gouvernement. Sur une base annuelle, l’économie américaine a connu une contraction de 5 % au premier trimestre 2020, et pourrait à l’approche de la fin du deuxième trimestre se contracter de 40 % – soit son déclin le plus catastrophique depuis la Grande Dépression.

Par ailleurs, plusieurs dizaines de millions de travailleurs ont perdu leur emploi, ce qui a conduit le taux de chômage à exploser jusqu’à un sommet post-Grande Dépression de 14,7 % au mois d’avril. Et bien que 70 % de ces chômeurs puissent s’attendre à retrouver leur poste, tous n’auront pas cette chance, dans la mesure où de nombreuses entreprises fermeront, se relocaliseront, ou se réorganiseront.

La réouverture initiale de l’économie a certes permis un net rebond, qui devrait se poursuivre au troisième trimestre. L’emploi a augmenté de 2,5 millions au mois de mai, de même que les données de haute fréquence issues du suivi des cartes de crédit et de la mobilité en mai et juin révèlent un rétablissement significatif par rapport aux faibles niveaux d’avril, l’activité dans une poignée de secteurs approchant même, voire dépassant, les niveaux de l’année précédente.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/YU0SquOfr